L’interview d’Audrey @etoiles.etcrayonsgris

On suit la belle Audrey d’étoiles.etcrayonsgris sur Instagram depuis longtemps.  On craque pour sa petite famille, ses photos, ses plats et son humour… On s’est dit qu’elle méritait son interview, ici, sur le blog de la maison coquillette :
Bonjour Audrey… Peux-tu te présenter aux lecteurs et lectrices qui ne te connaissent pas encore ?
Alors pour te répondre , je me présente , Audrey, 36 ans ( pour plus très longtemps !) et toutes mes dents ! Je suis maman de trois enfants dont deux beaux et remuants garçons de 11 et 7 ans et d’une petite fille très attendue pour boucler la boucle ; je vis dans le sud depuis toujours , je me verrais difficilement en partir , j’aime trop cette multitude de paysages qu’il propose et puis … ici j’ai tous mes proches !
Tu as changé de nom sur Instagram il y a quelques temps, peux-tu nous en dire un peu plus ?
Je suis enseignante depuis 14 ans … j’ai écumé beaucoup d’écoles et travaillé avec des enfants de tous âges de 3 à 11 ans … et cette année pour la première fois j’ai enfin MA classe à moi : un triple niveau maternelle dans lequel je m’épanouis et où je peux laisser libre cours à mes envies créatives et à une pédagogie personnalisée et bienveillante . C’est fatigant mais ça me plaît !
C’est d’ailleurs une des raisons de mon changement de pseudo sur Instagram … cette partie «  éducation-pédagogie »… ah oui j’ai connu Instagram il y a un peu plus de deux ans alors que je venais d’accoucher de mon Alice … j’ai créé à la va-vite un nom afin de m’y connecter , il est resté mais je me suis toujours dit qu’il n’était pas en accord avec ce que je souhaitais mettre en avant : des looks des moments de vie de la déco ET des posts de «  maîtresse » … je me suis donc décidée en janvier à ajouter la touche «  instit » qui fait partie intégrante de mon feed Insta et qui ressort dans mes partages auprès des mamans qui me suivent ! Le « crayon gris » , c’est le nom de l’outil scripteur maître du graphisme et de l’écriture chez moi tout de même  !!
Maman e 3 enfants, épouse, influenceur et visiblement une super maîtresse… Où trouves-tu cette énergie ? un petit conseil aux mamans qui peuvent se sentir débordées ? 
Je suis un tempérament hyperactif perfectionniste et hyper stressé… mais je me soigne . Avec le temps j’apprends à relativiser et à me calmer … mais il est vrai que je cumule plusieurs casquettes : maman épouse prof des écoles Instagrammeuse ( sans blog hein , sinon il me faudrait quelques heures supplémentaires par jour !) amatrice de photo et cuisinière à ses heures perdues ! Je n’ai pas vraiment de conseils à donner aux mamans qui se sentent débordées car je ressens la même chose très souvent  et je ne m’écoute pas …J’apprends à faire avec … je crois que l’essentiel est d’être bien dans ses baskets , de s’octroyer quelques moments privilégiés , et d’organiser un minimum ses journées ( avec les trois et toutes leurs activités , j’avoue que mon côté organisée  et maniaque reprend vite le dessus : vêtements préparés le soir pour le lendemain, planning de repas sur la semaine , drive pour les courses, autonomie maximum chez les enfants … chacun piochera ça et là ce qui lui convient en fonction de sa situation et de sa famille  … j’ai mis un moment à trouver mon équilibre au niveau de l’organisation mais il me manque pour l’instant le petit moment perso! Ça viendra 😂 ( ou pas !)
Quels sont pour toi, les points positifs et/ou négatifs d’Instagram ?
Tu m’as demandé les points positifs et négatifs d’instagram … il y a donc deux ans et demi j’ai découvert ce réseau social grâce à une personne que j’avais auparavant connue sur un forum pour futures mamans. Cette dernière est d’ailleurs créatrice et m’a fait découvrir cette bulle particulière … elle est aujourd’hui une personne qui compte beaucoup pour moi car nous avons un passé en commun . La familiarisation avec instagram  m’a d’abord permis de vider mon compte bancaire 😂 puis de découvrir des créatrices et marques talentueuses , qui mettent en valeur le savoir faire français , mais aussi et surtout de tisser des liens avec des mamans en qui je me retrouvais . Certaines d’entre elles sont devenues  depuis essentielles à mon bonheur . Une véritable amitié qui a même déteint sur nos conjoints respectifs ! C’est d’ailleurs une grande joie désormais de se retrouver toutes ensemble plusieurs fois dans l’année !
J’ai également appris ( et c’est un paradoxe avec ce réseau qui prône la perfection!) à m’aimer davantage ! Processus commencé il y a quelques années mais qui se poursuit sur Instagram !Un autre côté sympathique et il ne fait pas l’oublier c’est que quand on est chanceux on a de temps en temps droit à de petits cadeaux afin de faire découvrir de jolies marques à notre communauté !Mais il faut savoir faire la part des choses pour garder l’authenticité de son compte et ne pas accepter n’importe quoi !
Pourtant effectivement , instagram n’est pas tout rose . On choisit d’y poster des photos , à nous de faire en sorte de se « protéger » des personnes malveillantes … et puis … C’est une vitrine , on y va pour voir du «  beau », moi la première car j’aime l’esthétisme dans la photo et je suis photographe amateur … mais cela peut impacter sur l’estime qu’on certains d’eux mêmes ( le like le like … s’il n’y en a pas on ne s’aime plus ?On a l’impression de mal vêtir ou éduquer ses enfants ?) et la course aux followers poussent certains à en vouloir toujours plus . L’argent rentre bien trop en considération désormais et les partenariats avec les marques sont sujets à de sanglantes batailles ( j’exagère hein mais c’est un sacré business !). Cela ôte un peu de naturel à ce réseau qui au départ était un partage de jolies photos !
Il y a donc à prendre et à laisser !
Avant de nous quitter, que peut-on te souhaiter ?
Tout ce que l’on peut me souhaiter c’est de garder ma famille et mes amis près de moi le plus longtemps possible , et de trouver toujours plus d’inspiration et de motivation pour me renouveler dans mon métier qui est difficile mais tellement gratifiant ! Le reste , ce n’est que du plus , je n’ai pas d’ambitions démesurées , je suis juste une maman débordée 😉💪🏻❤️.
Ah oui … quand même des voyages … ça oui ! Des voyages !

L’interview de Julie @my Happyland

La maison coquillette est allée enquêter chez la douce Julie, elle nous dit tout tout tout ou presque tout 😉

 

Celles qui te suivent depuis le début connaissent votre histoire à Charlie et toi, mais peux-tu te présenter ici en quelques lignes ?

Je m’appelle Julie… maman de 34 ans de Charlie 2ans et 5 mois.

Nous vivons à Marseille mais je suis née en Normandie.
J’ai beaucoup voyagé et continue de le faire maintenant en famille avec mon amoureux et papa de Charlie et notre babylove.
Notre aventure sur insta est partie d’ailleurs de ça… de la distance avec ma famille et mes amis…
Pour garder un contact quotidien et voir Charlie évoluer, j’avais décidé de créer ce compte @my_happyland
Et puis  je me suis prise au jeu… et cela a dépassé tout ce que je pouvais imaginer !!!
Aujourd’hui nous partageons notre quotidien sur ce compte et de nombreux échanges se font chaque jour. Je me suis vraiment attachée à cette communauté…
Tu fais désormais partie de la communauté des influenceurs, y a t-il des choses qui ont changé ? Ton blog a t-il pris naissance grâce à ça ?
J’ai du mal à me qualifier d’influenceur… c’est vrai
Je sais que beaucoup de mamans me suivent pour avoir des idées de look, déco, voyage… mais aussi des conseils concernant l’éducation en général etc… mais de la même façon, certaines de ces mamans m’inspirent beaucoup aussi… je vois vraiment cela comme un échange, même si effectivement avec « l’ampleur » du compte (toute mesure garder hein;-)) cela  devient difficile d’échanger avec toutes ces personnes de la même façon…
Ce qui a changé, c’est peut être cela donc… le fait de ne peut être pas toujours pouvoir répondre à tout le monde comme je l’aimerai… sinon je passerai mes journées, et mes soirées sur mon téléphone !
J’essaie de faire au mieux et d’être le plus disponible possible en parallèle de toutes mes activités.
C’est un vrai bonheur ce compte et cette communauté !!! Il y a aussi ces partenariats que nous avons la chance de mettre en place avec des marques qui nous contactent… j’avoue que je suis à chaque fois très touchée… mais j’essaie de vraiment restée fidèle à mes « goûts » de départ… ne pas accepter pour accepter.
Cela reste avant tout notre vie et des photos de Charlie… j’ai donc envie que cela nous ressemble… et tout ceci demande beaucoup de temps… même si j’en suis ravie, j’essaye donc d’être sélective et de fonctionner au coup de coeur !
A la base un simple album photo souvenir… et puis petit à petit c’est devenu notre quotidien en photo…
Et maintenant le blog oui…
Une nouvelle aventure qui commence…
Comment gères-tu les sollicitations avec Charlie ? L’emmènes-tu à chaque invitation de salons ou inauguration de boutiques ?
Concernant les salons, invitations, shooting…  je fonctionne là aussi au coup de coeur.
Et Charlie n’est pas toujours présente.
A titre personnelle je suis passionnée de mode, déco depuis toujours, alors pour moi c’est un vrai bonheur de participer à tout cela… mais je ne peux/veux pas l’imposer à Charlie.
Bientôt elle sera en âge de vraiment me dire si elle veut faire ceci ou cela… en attendant, j’essaie d’être attentive à ses souhaits et de les respecter;
Tant que cela se fait au travers du jeu (pour les shooting) ou sans même qu’elle s’en aperçoive, tout ceci reste cohérent. En ce moment c’est même elle qui me demande les photos ! Le principe est là : quand elle veut on fait, quand je sens qu’elle est fermée cela n’a aucun intérêt de la forcer.
Il faut que tout ceci reste du plaisir, c’est un bonus à notre quotidien !
Tu crées (my happyland shop), tu écris (le blog) en plus de ton Instagram et de ta vie de maman … Aurais-tu des secrets pour rester en forme ?
J’ai toujours aimé être super active…
Je cours de partout. Malgré tout, je me plains de ne pas avoir le temps pour faire ci ou ça.
Je pense que c’est une question de caractère… je ne peux pas rester à ne rien faire ! vraiment ! je ne sais pas faire !
Mais je vous rassure, je n’ai pas de super pouvoir… je suis souvent crevée…
Je pense que le secret c’est l’organisation !!!! ce que je ne maîtrise pas encore complètement !!!! lol
Je sais aussi que dès que j’arrive à faire du sport régulièrement cela me fais un bien fou ! Une chose en plus me direz-vous ? oui ! mais du temps rien que pour soi et du temps qui permet de décompresser et de recharger les batteries.
Si tu devais choisir un article de la maison coquillette ce serait …
Si je devais choisir un seul article de la maison coquillette???? olalalalala…. difficile!!!!
Je dirai la lampe Joseph Rose in April… tout ce que j’aime de la déco mais design…. adorable mais pas trop bébé non plus.
Et depuis la naissance de Charlie, j’ai développé une obsession pour les lapins !!!!! allez savoir ?!? ahahah
Enfin, que peut-on te souhaiter pour terminer cette année ?
Pour terminer cette année ?
Que notre famille soit plus soudée que jamais pour envisager pleins de nouveaux projets… un petit cocoon à nous ? un baby number two ?

Interview de la créatrice Alexandra de Carotte et CIE

La maison coquillette commercialise quelques articles de Carotte & Cie. Ce fût un réel coup de coeur lors de la découverte de ses produits. Alexandra, la créatrice, travaille à partir de matières premières choisies soigneusement dans le respect de l’environnement et de bébé… découvrez-la sous forme d’interview.

  • Peux-tu te présenter ? Je m’appelle Alexandra, j’ai 33 ans je suis entrepreneuse créative depuis 5 ans et maman depuis 3 ans
  • Comment t’est venue l’idée de créer ta propre marque ? Depuis toute petite j’aime créer, peinture sur verre, sur bois, sur soie, tricot… J’ai tout essayé et étant férue de mode je me suis vite orientée vers le textile. Un petit robot griffonné, un oiseau et quelques motifs géométriques plus tard, les petits carnets de croquis s’empilent et les idées fusent. Mais travailler dans l’univers enfant m’a toujours inspiré, c’est ainsi que je me décide de me lancer en 2011.
  • Carotte & Cie… tu nous racontes le pourquoi de ce nom ? Carotte & Cie, comme précédemment dit, est né en 2011, suite à un changement de carrière professionnelle. Le nom a été simple à trouver. Pendant mes études de stylisme, une amie, Clara, m’a surnommée « la Carotte » grâce à mes cheveux roux de l’époque ; le surnom est resté ! Le « Cie » vient des doudous par lesquels j’ai commencé à créer pour la marque.
  • Tu crées donc toi même tes imprimés ? Ma formation de styliste m’a permis d’explorer l’infographie ; une véritable révélation ! C’est ce qui me permet aujourd’hui de créer mes propres gammes textiles et de pouvoir proposer de véritables collections de produits.
  • Et pour ton inspiration ? J’aime particulièrement les graphismes nordiques et le Nord, ma région natale… Mais je suis aussi touchée par beaucoup d’univers différents : le cinéma, la mode, l’art, les voyages. Je mets toute mon énergie à proposer des collections tendres et poétiques, dans l’air du temps mais surtout correspondant aux besoins et aux envies des parents d’aujourd’hui. J’imagine les différents tissus des collections et réalisés avec des cotons biologiques certifiés Oeko-tex.
  • Que peut-on te souhaiter pour l’année en cours ? J’ai énormément de projets… Pour le moment, je continue à développer la marque et les produits et de faire découvrir la marque au national et à l’international.

La maison coquillette remercie Alexandra, et on lui souhaite de bonnes choses pour l’avenir

 

audrey